Imprimer
Catégorie : Régates 2011
Affichages : 2753

Première régate officielle de l’année sur le très beau plan d’eau de Moisson Lavacourt dans le cadre du Tour de France Micro ouvert également aux autres bateaux HN avec 19 bateaux engagés.

 

 

 Première régate officielle de l’année sur le très beau plan d’eau de Moisson Lavacourt dans le cadre du Tour de France Micro ouvert également aux autres bateaux HN avec 19 bateaux engagés.

Deux jours de régate pour bien lancer la nouvelle saison de régate qui s’annonce passionnante et intense. En superposant nos calendriers sportifs on a planifié pas moins d’une trentaine de week-end entre l’eau et la piste.

On n’a pas pu malheureusement planifié tout ce qu’on souhaitait faire mais les week-end à la maison seront rares cette année. On ne compte pas non plus les longues journées passées à préparer Loya cet hiver et en prévision des nombreuses séances de « bricoles » pour ajuster/affiner/adapter et bien sûr optimiser tout ce qui peut l’être pour gagner quelques secondes en performance ou en manœuvre.

Trois manches courues le samedi, dans un vent soutenu pour la 1ere, et baissant pour les suivantes.

Première manche

Mauvais départ à la bouée car on a tout juste réussi à la franchir au près, en manquant de heurter le bateau viseur qui bougeait en remontant sa chaine.

lavacourt_2011_01

Des réglages pas bien adaptés sur la première remontée au vent : Loya réglé pour du vent fort avant la procédure de départ, mais pas assez vite ajusté, car le vent avait faibli durant la procédure.

Manque de cap sur le 1er bord mais ensuite tout est rentré dans l’ordre pour une arrivée 4e.

Deuxième manche

Excellent départ légèrement au dessus de la ligne qui nous permet de nous lancer bien dégagé parmi les meilleurs Micro Proto. On a été trompé par le manque d’expérience de notre nouveau compas/GPS qui nous indique la distance restante par rapport à la ligne. On a testé au plus fin la fiabilité de la mesure, on saura pour les prochaines fois.

lavacourt_2011_02

Pas de problèmes particuliers sur le positionnement sur l’eau et en perf. Le cap est la, la vitesse aussi et la lecture le samedi soir de nos traces enregistrées nous rassure pour la suite.

On a pris quelques bonnes ados qui nous ont permis d’arriver au contact des Neptune et derniers protos.

Malheureusement le signal sonore à l’arrivée cher à nos oreilles s’est fait attendre car... OCS pour départ prématuré !

Troisième manche

Qu’à cela ne tienne on va s’attacher à faire au moins une belle manche pour la dernière joute de la journée.

lavacourt_2011_03

Un départ moyen car gêné par un Corsaire collé à notre vent qui ne répond pas à l’obligation de se tenir à l’écart d’un bateau prioritaire sous le vent durant la phase de départ et ne souhaitant pas franchir la ligne pour répondre à notre lof car il existe souvent un mur invisible et infranchissable au niveau de la ligne qui disparait comme par enchantement dès que le départ est lancé. Loya abat un peu pour se relancer et se dégager pour aller chercher la droite du plan d’eau près de la plage où on va trouver de belles ados comme la manche précédente avant de se recentrer peu après car plus de pression au centre en approche de la bouée au vent.

Ensuite on exploite au mieux l’efficacité de Loya dès que le vent tombe et sans s’affoler on arrive à combler des écarts intéressants par la suite.

Pour finir le comité ordonnera une modif de parcours pour terminer tant bien que mal car le vent nous jouera des siennes sur la fin. Loya sera premier sur cette manche.

En final...

Pas de manches lancées le dimanche faute de vent: dommage car si on avait pu courir une seule manche on pouvait décompter notre OCS mais tant pis c’est le jeu. A nous d’être irréprochables sur les phases de départ la prochaine fois !

Le fait d’affronter des bateaux plus rapides et des équipages plus expérimentés nous permet de progresser mais aussi parfois de toucher voire de dépasser les limites autorisées. On dira que c’est le métier qui rentre.

8e au classement final de cette épreuve qui nous déçoit un peu en résultat brut car on pouvait espérer bien mieux mais qui nous rassure sur notre potentiel pour la suite au vu des manches de samedi.

Le petit Maraudeur jaune aura encore fait parler de lui sur les pontons et sur l’eau par son évolutivité et ses performances en temps compensé. Le dimanche matin sur l’eau en attendant Eole on a passé notre temps à répondre aux questions de nombreux concurrents qui venaient spontanément près de nous.

Les questions récurrentes

Mais surtout beaucoup de messages très agréables sur la qualité de l’entretien et de l’équipement de Loya et sur le comportement de l’équipage sur l’eau.

 

Un équipage de Sprinto que nous ne connaissions pas savait que Loya avait remporté l’an passé le Championnat de France des croiseurs Légers à Troyes. Ca fait plaisir et c’est bon pour la classe !

LA nouveauté !

Nous avons monté en bout de bôme une petite caméra vidéo grand angle très légère comme il s'en fait maintenant. L'image est extra, d'excellente définition. Le "débriefing" technique est impitoyable car on voit tout a postériori, les bonnes pratiques comme les mauvaises.

Pas besoin d'une caméra de Formule 1 ou de navette spatiale ; il existe désormais des équipements légers, bon marché, qui peuvent aussi servir à filmer la vie familiale.

Si on a le temps on essaiera de mettre en ligne quelques montages de notre vidéo embarquée fixée à l’arrière de la bôme de Loya. L’image est extra (grand angle + haute définition).

La suite...

Pour le week-end prochain, une bonne séance de « bricole » nous attend encore car le système de pantoire n’est pas encore parfait suite à notre changement de safran. On doit réparer une micro fuite récurrente au niveau du puits de dérive qu’on a du mal à localiser car on éponge toujours un peu navigation. Un peu de camouflage aussi au niveau des haubans car l’écoute de spi se prend parfois dedans. On doit aussi ajuster un peu notre nouveau sac à spi et surtout une bonne séance de couture sur mesure pour adapter les petites sangles d’accroche à l’étai de notre nouveau génois.