Imprimer
Catégorie : Régates 2013
Affichages : 1368

MARAUDER 2013

Météo idéale pour le 6ème rassemblement MarauDER....

 

MARAUDER 2013

Météo idéale pour le 6ème rassemblement MarauDER....

N48°34’56.3 et E004°48’38.4’’.
Non, ce ne sont pas les coordonnées GPS de l'archipel des Marquises ou de Bora Bora. Mais vous pouvez demander aux équipages venus à la sixième édition de MarauDER : la destination est paradisiaque ! Il suffisait de voir les mines réjouies de tous les participant(e)s à l’issue de la régate de Six Heures du Der disputée dans des conditions météorologiques idéales. Ou le samedi là l’occasion d’une sympathique navigation en flottille. Du vent mais point trop, du soleil mais pas de plomb.  Stéphane, quasi néophyte en voile légère, embarqué par Francis sur Eliot,naviguait en Maraudeur pour la première fois. Enthousiaste, il ne cachait pas son envie de récidiver. Bienvenue !

Huit Maraudeur venus du Maconnais, du Jura, de Belgique, du Nord de la France,  de Normandie et d’Ile de France se sont retrouvés au lac du Der du 30 août au 1er septembre. Le 5ème MarauDER n’a pas battu ses records de participation. Mais en ces temps de crise de jauge qui a découragé certains des participants habituels (quel dommage !), le rassemblement des Maraudeur chaque week-end du 1er septembre reste une destination appréciée. Y compris pour les Maraudeuristes de coeur même s’ils naviguent désormais sur prototype comme les Belges Gery Hautem et Michel Genart jadis surKerelis. Le lac du Der est vraiment un superbe endroit pour naviguer dans un beau cadre naturel. Sans compter, au port de Nemours, l’inoxydable qualité d’accueil de l’équipe du YC Der toujours attentive à la migration annuelle de Maraudeur.

La bourse aux équipiers sur le «Kikivient» sur le forum de l’ AS a permis à Philippe Godeau de venir sans équipier mais avec l’assurance de pouvoir prendre le départ avec Jean-Pierre venu sans Ily. Aucun bateau n’a donc cette année été empêché de prendre le départ faute d’équipier. Après le petit temps du vendredi, la pétole du samedi après-midi après les espoirs levés par les six petits noeuds du samedi matin n’augurait rien de bon. Mais Eole s’est réveillé le dimanche. Et a animé une régate très disputée entre Maraudeur.

Il a fallu attendre la quatrième heure pour que les équipages finalement en tête creusent le trou. La course émaillée de nombreux rebondissements a longtemps  été caractérisée par la faiblesse des écarts notamment sur le long parcours côtier.

Captivant ! Alors, à l’année prochaine, le week end du 1erseptembre. Facile à retenir non ? MarauDER, pour se retrouver entre amis de l’ AS Maraudeur, pour naviguer ensemble comme pour débuter en régate, c’est vraiment sympa.

Dominique Laurent

Les participants

Les résultats