Imprimer
Catégorie : Régates 2013
Affichages : 1269
Le National 2013 vu par nos amis belges...

 

Le National 2013 vu par nos amis belges

np1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le National se tenait cette année aux Andelys, petite ville Normande, ou plus précisément sur la « Mare sous Venables » à l’ombre du château Gaillard.

Si une partie du trajet s’est déroulée sous la pluie, c’est avec de belles éclaircies que nous arrivons au YCA le club hôte. Nous y sommes reçus avec beaucoup de gentillesses et des conseils nous sont prodigués pour une installation du campement à l’abri du vent.

La jaugeur(e) est déjà à l’œuvre et nous faisons, de suite, mesurer nos voiles et peser le bateau pour qui le désire. Les marauds gréés seront ensuite mis à l’eau et tractés vers leurs appontements.

C’est avec les premiers cadeaux reçus (il y en aura d’autres) que nous rejoindrons nos tentes pour un BBQ improvisé, avant une bonne nuit de sommeil et un constat : la girouette de Ptit’Poyon est toujours dans l’auto. Nous nous servirons donc des penons.

np2

np3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi matin le soleil est toujours de la partie et les marauds arrivent encore, venus de tous les coins de la France. L’après-midi, les officiels nous sont présentés et les premières courses débutent. Il est fait un grand usage du spi et certains cherchent de nouvelles techniques pour l’établir. Les écoutes sont prises dans le gilet et l’équipier est coincé (ficelé) autour du mât.

De retour à terre, une collation nous est servie et déjà les premières comparaisons entre bateaux. La pluie a remplacé le soleil, elle ne nous quittera plus durant toute la régate. Nous avions prévus un spaghetti au souper, il sera remplacé par une pizza en ville bien au sec dans un restaurant.

np4

 

np5

Ce dimanche, le vent est en mode mineur et la Seine en crue. Le côtier prévu est abandonné et nous ferons deux parcours « banane » avant de prendre, au club, le pique-nique initialement prévu au pied du château Gaillard. Nous ferons encore deux courses l’après-midi tandis qu’un vent de plus en plus faible nous obligera à jeter l’éponge.

Le soir, nous assistons au traditionnel repas des maraudeurs. La bière, brassée dans la région, coule à flot et l’excellent repas qui nous est servi se passe de commentaire car les photos parlent d’elles même. Je suis sûr que déjà, certains regrettent de ne pas être venus

np6

np7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la fin du repas, les belges se lanceront dans un répertoire de chanson paillardes et mettront une ambiance qui ne demandait qu’à éclore tant la convivialité et le dévouement des membres du YCA était présents. Notez qu’à mon avis, la « fatigue » y est aussi pour quelque chose.

Lundi, dernier jour du National, il pleut toujours et pourtant le comité de course organisera encore quatre courtes courses en clôture de la régate. Nous avions quelques craintes pour la sortie de l’eau des bateaux, elles furent vite dissipées car tout le monde aidera tout le monde et à 14H30, tous les bateaux sont sur leur remorque. A 15H30, heure prévue dans les instructions de course, le classement est annoncé avec pour chaque coureur un souvenir et une attention particulière pour les belges, un pack de bières de la région.

np8

np9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vint ensuite le moment de se quitter et c’est avec un pincement de cœur que nous reprendrons la route après avoir vécu un National organisé de manière magistrale. Nous nous souviendrons longtemps de cette régate et de l’accueil généreux qui nous a été réservé.

P. Godeau