Imprimer
Catégorie : Régates 2012
Affichages : 1259

Par un beau dimanche ensoleillé....

Ce n’est hélas pas comme cela que débute notre histoire et si les régatiers....

 

La Solitaire 2012

Par un beau dimanche ensoleillé…

Ce n’est hélas pas comme cela que débute notre histoire et si les régatiers regrettaient un manque de vent l’année dernière, c’est cette année d’un trop de vent qu’ils se plaignirent.

La Solitaire regroupait des Europes, des Spirous, un Laser et quelques Maraudeurs. Des départs séparés permettaient aux différentes classes d’évoluer sans se gêner.

Dès la première manche Robert (Sea Monkey), que je remercie au passage pour ses photos, déstabilisé par un vent soufflant en rafales de directions quelconques, allait jeter l’éponge. Il faut avouer que nos girouettes tournaient comme des ventilateurs rendant difficile et aléatoire le réglage des voiles.

sol1

Lors de la seconde manche, Patrick (Hiva Oa) et moi (Ptit’ Poyon) avons surtout essayé de dompter nos montures qui ruaient en tous sens comme de vrais pur-sang afin d’éviter les nombreux esquifs chavirés.

Une troisième manche fut lancée, et Bernard (Mini Moy) nous rejoignit après bien des hésitations.

Sa (petite) grand - voile et son foc lui permettaient de naviguer avec une certaine aisance,

 

mais ce pied de nez à Eole n’allait pas rester impuni, car redoublant d’effort, un vent méchant allait jeter Bernard bas de son bateau.

Patrick, de son côté, arrivé dans le déventement du phare, essuyait les assauts d’un vent tournant et se fit drosser contre le mur tandis que moi, heureux veinard, je me contentais d’embarquer quelques dizaines de litres d’eau dans le bateau.

sol2

Alors, n’écoutant que notre courage, nous nous sommes dirigés d’un pas décidé vers le comité de course pour lui déclarer :

« Nous ne courrons pas la dernière manche » et, fiers de notre décision, nous avons mis nos fidèles destriers au repos.

sol3

 

Philippe GODEAU